Europe

3 jours à Edimbourg

Edimbourg ou Edinburgh, j’ai adoré !

Edinburgh ou Edimbourg, c’est beau, ancien, complètement explorable à pied, et chargé d’histoire ! Les anecdotes sur l’évolution de la ville et ses habitants sont un régal et je vous recommande vivement, lors de votre passage à Edinburgh, de vous inscrire à un Ghost Tour, histoire d’avoir un guide qui vous raconte un peu l’histoire de la ville. J’ai fait celui de Cadies and witchery tours avec Adam Lyal, et en plus d’être fort instructif, c’était particulièrement drôle. J’avais un peu peur du descriptif du ghost tour lorsque je m’y suis inscrite, mais finalement, ce duo de guides nous a fait passer un moment particulièrement comique, où s’entremêlaient les informations, anecdotes, et sketchs.

Et sinon, mis à part ça, que voir, que faire à Edimbourg en 3 jours ?

Le château d’Edimbourg

Il domine la ville, et même si on y trouve des licornes un peu partout (l’emblême de l’Ecosse !), il est avant tout un lieu marqué par son histoire militaire. L’entrée est un peu chère je trouve (surtout si on part du principe que les musées sont quasi tous gratuits à Londres et Edimbourg), mais il mérite tout de même le détour, ne serait-ce que pour voir la couronne royale, ou une pièce de portrait des rois et reines d’Ecosse, expliquant bien les liens et descendance entre les uns et les autres.

Et puis, dans le château, il y a le très émouvant Scottish National War Memorial, dont l’entrée est protégée par de splendides sculpture de licorne et de lion.

Calton hill

Une petite colline pour se mettre en jambe, avant d’attaquer, le lendemain le fameux Arthur’s Seat. Du haut de Calton hill, vous aurez un autre angle de vue sur la ville, mais surtout, vous pourrez admirer le National Monument of Scotland. Assez impressionnant par sa taille, je n’ose imaginer ce qu’il aurait pu être si le monument avait été achevé comme prévu !

National Museum of Scotland

Quoi ? encore un musée gratuit ? Mais oui, c’est possible, et c’est vraiment génial ! Le National Museum of Scotland est un splendide bâtiment, qui regroupe une multitude d’expositions sur des thèmes très variés, allant de l’Histoire naturelle, à l’Egypte. Vous y trouverez aussi la célèbre Dolly (le 1er mouton cloné). Moi ce que j’ai préféré, c’est la salle au 1er étage sur la mode, l’histoire des costumes, avec des explications très détaillées des débuts de la teinture chimique (et notamment la création de la couleur violette).

Se promener dans la vieille ville

La High street est très très animée, que ce soit par les restaurants, mais aussi par les artistes de rue autour desquels de très nombreux touristes s’agroupent. Cette High street est super interessante car on y trouve, perpendiculaires, de nombreux « close », petites ruelles qui descendent et vous amènent dans une toute autre ambiance. Des bâtiments anciens, des passages vers des entrées d’habitation… Bref, loin de l’agitation de cette grande artère du centre ville, il y a ces petits trésors de ruelles qui vous plongent dans un autre temps, d’autres histoires….

Et en parlant d’autres histoires, le cimetière de Greyfriars Kirk, lui aussi, vous plonge dans l’histoire de la ville. Alors même si en France on n’est pas super super chauds chauds pour aller se promener dans un cimetière, les pays anglo-saxons ont eux une autre approche de la chose, et ce cimetière en particulièrement est fort agréable : des arbres, de la jolie pelouses, et les tombes et pierres tombales sont un festival d’hommages tous plus ou moins flamboyants à la gloire passés de ces personnes décédées.

Dans ce cimetière, vous trouverez aussi, pour les fans d’Harry Potter, la tombe de la personne dont le nom aura inspiré le personnage de Voldemort.

Mais vous y trouverez aussi et surtout, la tombe d’un très célèbre chien à Edimbourg, Bobby, qui veilla la tombe de son maitre, enterré là, pendant 14 ans !

Tout autour, dans ce quartier, ce sont des jolies ruelles, Lawnmarket ou Grassmarket.

Si vous avez envie de de vous éloigner un peu de la vieille ville,

Le port de Leith

Le port de Leith est vraiment agréable à découvrir avec ses petits restaurants (une piste cyclabe/coulée verte existre entre le centre d’Edimburgh et Leith, en longeant la rivière 😉 )

Mais avant tout, à Edimbourg la chose à faire, à ne pas manquer, et que j’ai vraiment adoré, c’est

Randonner au sommet de Arthur’s Seat.

Arthur’s Seat est un très ancien volcan qui surplombe la ville. Bien plus impressionant qu’épuisant, certains m’avaient comparé son ascension à celle de notre Puy Mary ou notre Puy de Dôme auvergnat, et franchement, c’est bien plus facile.

En l’espace de quelques mètre de marche, on se retrouve en pleine nature, et une fois au sommet, pour peu que la météo soit conciliante, la vue est vraiment splendide !

3 jours à Edimbourg, c’était bien ! Je garde le souvenir du trajet en train depuis Londres, avec des paysages vraiment jolis, qui donnent envie de sauter dans une voiture pour partir explorer l’Ecosse (un jour Sandrine, un jour…).

Je crois que nous avons eu aussi beaucoup de chance avec la météo, mais je suis convaincue que Edimbourg dévoile tous les mystères de sa personnalité avec un temps pluvieux et « foggy ».

Je me suis promis, en quittant Edimbourg, que je reviendrai en Ecosse, et je ne peux que vous conseiller d’aller vous aussi visiter cette ville si vous ne la connaissez pas encore.

😊

Laisser un commentaire